L’Ancien Fourneau de Rawez

En 1633, Henry le Comte, propriétaire du fourneau et de la forge de Buzenol-Montauban, obtint un octroi de Philippe de Mérode, Seigneur de Villemont pour fonder un fourneau à Rawez.  Il extrayait le minerai des minières de Saint-Vincent.

A la fin du XVIIième siècle, Jacques Lambert de Grandvoir puis son fils Jean continuèrent l’activité du fourneau qui produisait à cette époque plusieurs centaines de tonnes de fonte par an.  On y moulait aussi des poteries domestiques, des poêles, des taques, ...

Au XVIIIième siècle, Rawez pâtit de la crise de la sidérurgie luxembourgeoise.  En 1813, Charles Louis Desse, maître des Forges à Carignan acheta le fourneau de Rawez pour le céder quelques années plus tard au sieur Detrousseaux-Prèssoles, maître des forges de la Soye (Gérouville), dernier exploitant connu.

Le fourneau de Rawez cessa tout activité vers le milieu du XIXième siècle.

Il était situé sur la Chaussée Romaine reliant Reims à Trêves.