L’Eglise de Saint-Vincent

Vers 1500, une première chapelle, sans prêtre, voit le jour.  Elle a été fondée par la famille du Mesnil en l’honneur de Saint Jean Baptiste.

Au 17e siècle, les habitants ont demandé (et obtenu) à l’évêque de Trêves la permission de louer un chapelain.

C’est au début du 19e siècle que le village a été érigé en paroisse.

Le premier curé, Dom Arsène (Henri Fremuth), jeune moine d’Orval, avait 411 paroissiens.  Il a été transféré en 1812 à la cure de Tintigny, où il exerça son ministère pendant un quart de siècle.

Depuis, douze prêtres se sont succédé à Saint-Vincent.

La chapelle primitive a été détruite et remaniée en 1820.

En 1907, la nef fut reconstruite pour donner l’actuelle église.

A l’intérieur, on peut y voir plusieurs statuettes en bois, entre autres Sainte Scholastique, Saint Etienne, Saint Raymond.