BREUVANNE

Le village de Breuvanne est certainement le plus ancien de l’actuelle commune de Tintigny. Son nom étant d’origine celtique, il date probablement de l’époque celte.

Un village gallo-romain se trouvait entre Breuvanne et Rossignol au lieu-dit Longtin. Au « Haut des Fagots », un magnifique vase en terre cuite a été retrouvé dans une nécropole du 1er siècle de notre ère. Ce vase est actuellement exposé au Musée Gaumais

Pendant de nombreux siècles, Breuvanne fera partie des terres appartenant directement au Comte de Chiny (et non à la Seigneurie de Villemont). Ceci en raison de son pont sur la Semois qui rapportait de gros impôts au comté, un droit de ‘Tonlieu’ étant perçu à chaque passage.

Ce n’est qu’en 1627 que Bonne de Barbansson racheta le droit de tonlieu aux Etats du Luxembourg. A partir de cette date, Breuvanne suivra le destin de Villemont et ce jusqu’à la révolution française, suivant dans l’histoire la commune de Tintigny.

Le 22 avril 1914, Breuvanne sera le théâtre d’une partie de la bataille dite de Rossignol : une partie des troupes d’infanterie coloniale fut bloquée derrière le pont de la Semois et fut décimée dans Breuvanne. Le Général français Rappenel trouvera la mort dans le village de Breuvanne.  Un cimetière fut édifié entre Breuvanne et le Ménil. Il est aujourd’hui désaffecté, seule une stèle est restée au centre de l’ex cimetière.

Bien que faisant partie de la paroisse de Tintigny, une chapelle a été construite au centre du village.

-----

Etymologie différentes orthographes au fil des ans : 1068 Brevona, 1528 : Brouvanne, Breuvanne, 1265 Bevre, 1271 Bevronne, Bruvonne, Breuvanne
 

sens:  nom d'origine celtique signifirait village fangeux où il y aurait eu des castors

-----

Breuvanne,Breuvanne,Breuvanne,Breuvanne,Breuvanne,Breuvanne,Breuvanne