LE MONUMENT AUX COLONIAUX

Ce monument rappelle le souvenir de la 3e division d’infanterie coloniale de l’armée française massacrée le 22 août 1914 dans les bois de Rossignol par le VI corps d’armée silésien.

Les différents régiments de cette division d’élite engagés dans la région perdirent quelques 5.000 hommes au début de la guerre.

Le monument en grès bleu, oeuvre de l’artiste Jeanmart, de Sainte Marie sur Semois a été érigé en 1927 à l’initiative d’un comité présidé par un officiel français, Monsieur Feunette, dont le fils Gaby Feunette avait été tué à Rossignol le 22 août 1914 et était enterré dans le cimetière militaire sis à côté du monument.

Histoire navrante : Monsieur Feunette se suicida sur la tombe de son fils (un an ou peu) après l’érection de ce monument.