AU FIL DES IDEES

Idées de vie

La naissance, la vie, la mort

L’être humain est " soi-disant " doté d’un esprit, d’une intelligence plus développée que les autres êtres de notre planète.

C’est pourquoi, l’homme a pu découvrir, conquérir, aménager, agrémenter, créer beaucoup de choses sur la terre, il a organisé la " vie ", autour de la sienne et souvent au détriment de la faune ou de la flore et même dans certains cas, au détriment de ses congénères.

Idées de gloire

L’être humain aime à se surpasser et à se faire remarquer auprès de ses congénères, les idées de grandeur, de pouvoir, d’importance sont de ce monde : avoir une belle propriété, une belle voiture, pouvoir diriger ses congénères, se sentir plus fort, plus intelligent, plus cultivé ou avoir la plus puissante politique, être plus important vis-à-vis des autres.

Hélas, des personnages plus " importants " tels que rois, empereurs, présidents ou soi-disant représentants du peuple, ont souvent l’idée d’agrandir leur territoire, avoir plus de sujets, plus d’importance dans la vie, dans le monde, être le plus fort, ceci rendant certains êtres humains géniaux ou fous…

 Idées de folie

Le pouvoir a ceci de particulier, que l’homme public ou politique a souvent des idées de gloire qui deviennent des idées de folie. Les exemples sont nombreux : César dévastant les pays Celtes, Attila semant la mort lors des grandes invasions, Charlemagne essayant de conquérir les pays d’Outre-Rhin, Charles-Quint en dispute constante avec son voisin François 1er, Louis XIV et Louis XV envahissant le Luxembourg à plusieurs reprises, la jeune république française prétendant délivrer les peuples d’Europe de leurs " tyrans " en enrôlant de force nos jeunes gens, Napoléon ravageant l’Europe par ses guerres d’Empire entraînant ses soldats vers de lointaines contrées pour trouver la mort en Italie, en Russie ou en Espagne, les empereurs d’Allemagne engageant les pays dans des guerres avec la France en 1870 et surtout en 1914, laissant sur le territoire des millions de morts (1914-1918 faisant 20 millions de morts en Europe), le Chancelier Hitler qui en 1939-1945 saccagea les pays européens, entraînant le sien vers la misère et laissant des millions de morts dans le monde entier (40 millions de morts entre 1936 et 1945).

Où et quand s’arrêteront ces idées de folie ? ? ?

Idées de respect

Depuis la nuit des temps, l’homme a toujours honoré ses morts en plaçant leurs dépouilles mortelles, soit dans des caveaux, sous de grosses dalles (on a retrouvé des restes humains préhistoriques couverts de fleurs et placés sous une dalle de pierre) enterrés dans des nécropoles avec des objets signalant l’endroit de l’inhumation, tel que tumulus plus ou moins grand (de quelques centaines de mètres parfois), des blocs de pierre, des pieux, des croix ou des restes placés dans une urne plus ou moins précieuse, les corps placés dans des sarcophages faits de simples pierres, ou taillés dans un bloc de granit, en simple bois ou en bois précieux couvert de tissu ou plaques d’or, le tout placé dans un tombeau très modeste, ou monumental telles les pyramides d’Egypte.

Que ce soit dans nos cimetières actuels ou anciens, nos ancêtres, nos aïeuls, nos parents ont toujours respecté leurs morts en plaçant leurs tombes tout près de leur maison et souvent au pied d’une église pour attirer sur eux la protection de Dieu ou de ses saints.

Lors des catastrophes telles les grandes épidémies de peste, ils ont dû faire face à de graves problèmes (nombre de décès et risque de contagion). Ils enterraient alors très vite mais dans un endroit bien défini, dans des fosses communes toujours bien indiquées, en l’occurrence chez nous, par une chapelle telle que le " Chenois " ou " Ste-Anne ". De même, lors des guerres, des cimetières spéciaux ont été construits pour les soldats tombés loin de leur foyer avec toujours un signe de respect et de dignité même quand c’est l’adversaire qui doit construire ces lieux de sépulture.

Symbolique sur les pierres tombales

La Symbolique

L’art funéraire a ceci de particulier que chaque sculpture se trouvant sur les monuments ne sont pas uniquement là pour la décoration ; les sculpteurs ont gravé et travaillé la pierre de " France " , la pierre " bleue ", le schiste, le granit et la fonte de fer avec une certaine symbolique souvent très recherchée montrant certains sentiments de l’âme humaine : tristesse, souvenir, amour, détresse, recueillement, patriotisme, respect, noblesse de cœur et d’âme, …

Car c’est toujours avec plus ou moins de dignité que l’être humain s’occupe de ses défunts.

Actuellement, la symbolique mortuaire évolue beaucoup vers des images plus personnelles, représentant généralement la vie ou les passions de nos morts.