LAHAGE

Les plus anciens vestiges humains de Lahage se trouvent au Gros Cron : on y a en effet découvert un refuge de l'époque celte avec un double fossé et une enceinte de pieux.

Tout près de l’ancien point d’arrêt de Lahage, dans  la vallée de la Chevratte, ce rocher escarpé « La Crânière» ou «Gros Cron» est un but de promenade pour ceux qui aiment la nature. Ce site est classé par la Commission des  monuments et  des sites.
Pour en savoir plus : cliquez ici

 

Le village pourrait être né au lieu dit  «la Vieille Hage» et son environnement, sur les versants du « Vivau » (vieux val).

Par contre, son épanouissement et sa croissance sur les versants du « Nieuvau » (nouveau val).

Faisant partie de la Seigneurie de Villemont, il a suivi les destinées de celle-ci.

En 1258, Lahage fait son affranchissement à la Loi de Beaumont.

La première chapelle fut fondée par la famille d’Anly, en 1689.

L’église actuelle a été construite en 1842.
Le maître-autel, avec retable sculpté, est du XVIIIième siècle.  Deux statuettes en bois, l’une représentant Saint Raymond, l’autre Saint Eloi, sont fort expressives (XVIIIième siècle).
pour en savoir plus, cliquez ici

En novembre, lors de la fête de Saint Hubert, patron de la paroisse, une messe avec cors de chasse est célébrée; l’office est suivi de la bénédiction des chevaux et des chiens.

Lahage est jumelé avec le village français de Lahage en Haute-Garonne.

-----

Etymologie différentes orthographes au fil des ans : XVI : Haige, 1758 et 1773 : La Haye
 

sens:  le nom de Lahage proviendrait du wallon häia.  En allemand : Hagen signifie haie/forêt.
Lahage signifierait « entouré d’une haie de forêt ».

-----

Lahage, Lahage, Lahage, Lahage, Lahage, Lahage, Lahage