Maison Jean-Charles de Hugo

Fils d’un officiel féodal de la seigneurie de Florenville, Jean-Charles de Hugo s’installe à Bellefontaine après son mariage en 1715.  Devenu officiel féodal de la Seigneurie de Villemont, il se fait construire cette belle demeure en 1714.  Il est anobli par l’Empereur Charles VI en 1733. 

Il eut 11 enfants dont 5 seulement survécurent à leur père, mort à Bellefontaine en 1762 et enterré devant l’autel de la Vierge de l’Eglise de Tintigny.

A la fin de sa vie, ses biens étaient fort entamés et après sa mort, les héritiers furent obligés de vendre le domaine.

En 1773, Vincent d’Avelaing devint propriétaire et revendit le domaine à Henri Maitrejean de Bellefontaine en 1809.  La famille Maitrejean l’occupa de génération en génération et ce, jusqu’au décès de Edouard Maitrejean en 1974, mort sans descendance.  Le domaine passa alors à Madame Schumacker-Perrin qui le vendit à la Commune de Bellefontaine en 1975.

Elle abrite aujourd’hui les écoles primaire et maternelle communales et est le siège de diverses sociétés.

Ecole maternelle

Fontaine dans cour intérieur

 

La maison a une allure imposante.

Au-dessus du portail de plein cintre, on peut voir un imposant pigeonnier.

De chaque côté du portail, il y a de hauts murs d’enceinte soutenus par de robustes contreforts. 

Vaste cour intérieure, où l’on peut voir au fond à droite, un abreuvoir en pierre du XVIIIième siècle, avec une pompe en fer, le tout classé par la Commission des Monuments et sites.

Derrière ce bâtiment, en direction de Tintigny, se trouve l’arboretum, que l’on peut visiter à sa guise.