Journée à Liège le mercredi 29 octobre 2014

CENTENAIRE 1914 -TINTIGNY - JOURNÉE DE MÉMOIRE

Le 29 octobre dernier, nous étions une trentaine à se plonger dans l'atmosphère de la Grande Guerre en visitant a Liège l'exposition « J'avais 20 ans en 1914 »

 

 

 

   

   

 

 

 

Au Fort de la Chartreuse ensuite, nous nous sommes recueillis au Bastion des Fusillés, où furent exécutés 48 patriotes, dont deux jeunes résistants de Tintigny, Louis et Anthony Collard, 20 et 21 ans Arrêtés à la Villa des Hirondelles, à Liège, au printemps 1918, ils furent abattus à l'aube du 18 juillet, sans avoir livré la moindre information sur leur réseau, la Dame blanche. Sans hésiter, malgré son chagrin, leur jeune sœur Marie-Therese pris la relève avec son amie Irène Bastin, de St-Vincent.

 

Evocation des services de renseignement. Récit des conditions de détention à la prison St Léonard. Lecture de l'adieu du père à ses fils, et des condamnés à leur famille. Poème-cri d'une jeune résistante de 23 ans. Et, pour clore, a cappella, le Chant des Partisans.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

La journée s'est terminée par la visite de l'impressionnant Fort de Loncin, l'un des éléments de la ceinture défensive de Liège. Le 15 août 1914 vers 17 heures, le 25ème obus de 820 kg tiré ce jour-là par la "Grosse Bertha" faisait explo­ser la poudrière du fort. Et sauter de leur socle, aussi aisé­ment que des bouchons, les coupoles et leur dispositif de tir, lourds de 40 tonnes. Avec 250 de ses camarades, Arsène Jacob, simple soldat de St-Vincent, repose à jamais sous les décombres. Emile Lemaire servait aussi là-bas. Survivant de cet épisode meurtrier.

Tous les ans, le 15 août à la vesprée, le canon du fort tonne à nouveau. En mémoire.

 

 

 


 

   

   

   

 

 

Photos Ronald Couset et Bernard Cozier